Bourses de la FCFDU in memoriam École Polytechnique 1989
2018-2019 Valeur totale : 12 000 $

Une (1) bourse de 5 000 $ pour des études de maîtrise et une (1) bourse de 7 000 $ pour des études de doctorat.

Créée à la mémoire des quatorze étudiantes assassinées à l’École Polytechnique de Montréal, cette bourse est offerte aux diplômées de toutes les disciplines. Les candidates doivent démontrer la pertinence de leur sujet d’étude à l’égard de questions qui touchent les femmes.

Boursières 2017-2018 :

MAHRAZ PARVAND

B. Sc. Biologie, 2016, Université de Colombie-Britannique
M. Sc. Médecine expérimentale, 2016-2018, Université de Colombie-Britannique

La maladie d’Alzheimer est la forme le démence la plus courante. Même si 564 000 Canadiens souffrent de démence, dont 65 pour cent de femmes, il n’existe aucun traitement. Plusieurs études ont confirmé la corrélation entre un déficit olfactif et la maladie d’Alzheimer. Le déficit olfactif se développe tôt chez les patients atteints d’Alzheimer et s’aggrave à mesure que la maladie progresse. Le projet de recherche de Mahraz Parvand est axé sur la compréhension des mécanismes sous-jacents des déficits olfactifs dans la maladie d’Alzheimer, dans l’espoir de trouver de nouvelles cibles pour des traitements éventuels.

FAITH EIBOFF

B. A. Sciences de la santé, avec distinction, 2009, Université de Simon Fraser
M. Sc. Sciences de la santé, 2011, Université de Simon Fraser
Ph. D. Études interdisciplinaires (santé publique et psychiatrie), 2011-2018, Université de Colombie-Britannique

Les femmes sans abri représentent une population cachée particulièrement vulnérable à une multitude de risques graves touchant la santé physique et mentale. Se situant à l’intersection entre les domaines de la santé publique et de la psychiatrie, les travaux de Faith visent à faire avancer les connaissances quant aux rapports complexes entre le genre, la violence, les traumatismes et l’itinérance. Son travail avec des femmes du projet pancanadien At Home/Chez Soi, qui a évalué le modèle « Logement d’abord », est une occasion unique d’examiner la victimisation sexospécifique au sein de cette population difficile à joindre.

Droit d'Auteur 2016 CFUW-FCFDU